Gilles Vouillon en est persuadé : sa chienne « mange comme une poule ». Non pas que Wanda, quinze ans, dévore sa gamelle à 18 heures. Mais quand elle fait passer sous ses dents des croquettes, elle avale des glucides, du maïs, du blé… Des aliments que ce Grassois estime inapproprié pour un carnivore tel que les chiens et les chats. Depuis début 2016, il anime une page Facebook aux 51.000 likes où il décrypte la petfood tout en dénonçant la malbouffe animale.
« Il y a deux ans, je me suis intéressé à mon alimentation. Et j’ai regardé ce que je donnais à ma chienne », se souvient Gilles Vouillon. Professeur de sport, il ressort ses barèmes et donne une note sur 20 à chaque produit. Dans un tableau comparatif, il liste dix critères : les protéines, les matières grasses, les glucides, les cendres, les fibres, l’humidité…
Comme un Bounty

« Il en ressort que 90 % des croquettes sont toxiques et inappropriées. Certaines marques atteignent 54 % de glucides, autant qu’un Bounty au chocolat et à la noix de coco », pointe-t-il. Selon lui, l’excès de glucide entraînerait l’obésité, le diabète et des maladies inflammatoires chez les bêtes à quatre pattes.