Il s’agit d’un arbre forestier, un vieux hêtre, appelé localement”le hêtre du voyageur”.

Sa forme et la prestance suffisent à expliquer je trouve que les voyageurs et autres pélerins passant près de lui aient envie d’y faire une petite halte, à l’abri de sa ramure à mi-chemin entre le chandelier et la lyre, mais il y a sans doute une anecdote, inconnue de moi, historique, magique ou bien les deux, qui donne l’origine de son nom, lequel ne fait qu’ajouter à son charme.