Le pouvoir du mot est avant tout le pouvoir de la pensée. Avant d’être prononcé, le mot existe dans la pensée. La pensée est un pouvoir total parce qu’elle est une vibration. Une pensée émet une onde, qui se répercute à la mesure de sa fréquence vibratoire. Une onde de la pensée qui vibre très fort va se répercuter très, très loin et très longtemps, tandis qu’une pensée qui est très basse va avoir un taux vibratoire très bas aussi, très lent, et va se répercuter moins loin, durer moins longtemps.

Lorsque Dieu, pour employer ce mot, lorsque Dieu a voulu engendrer, il ne s’est pas coupé un bout de doigt en espérant que de ses cellules, de ses molécules, quelque chose qui lui ressemble, naisse. Il a pensé. Dans le mental cosmique un archétype est né, c’est-à-dire un homme parfait.