Les femmes absorbent et portent l’ ADN masculin vivant de tous ceux avec lesquels elles ont des rapports, selon une nouvelle étude de l’Université de Seattle et du Centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson.

L’étude, qui a découvert l’information surprenante par accident, essayait à l’origine de déterminer si les femmes enceintes d’un garçon pourraient être plus prédisposées à certaines maladies neurologiques qui surviennent plus fréquemment chez les hommes.