Les Tsaatan ou Doukha sont un peuple turc d’éleveurs de rennes vivant dans les forêts proches du lac Khövsgöl, au Nord de la Mongolie, et jusqu’en Russie. La population actuelle tsaatan est d’environ quatre-vingt familles dont la moitié vit toujours dans la taïga (les autres ont pour moitié adopté le mode de vie nomade mongol et l’autre moitié se sont sédentarisés). « Tsaa » signifie « renne » en idiome tsaatan : les Tsaatans sont « ceux qui vivent avec les rennes », mais cette appellation est mongole, eux-mêmes préfèrent se nommer « les gens de la Taiga ».

Ils sont des Touvains, peuple turc de l’Altaï. Les rennes leur servent de source de nourriture, d’habillement et de monnaie d’échange. Peuplade nomade du Nord de la Mongolie, qui remontait vers le nord, de l’autre côté de la frontière, lors des chaleurs d’été, les Tsataan subirent une sédentarisation forcée lors de la période collectiviste, mais une partie d’entre eux reprit leur vie nomade à partir des années 1990. Animistes, leurs groupes comptent quelques chamanes.