Un cours en miracle

Rien de réel ne peut être menacé.

Rien d’irréel n’existe.

En cela réside la paix de Dieu.

Advaita védenta

Seul le Soi est réel

Le monde n’est pas réel

Le Soi est le monde

La conscience, le niveau de la perception, fut la première division introduite dans l’esprit après la séparation, faisant de l’esprit un percepteur plutôt qu’un créateur. La conscience est correctement identifiée comme étant le domaine de l’ego.

L’ego est une tentative de l’esprit faux pour te percevoir toi-même tel que tu souhaites être plutôt que tel que tu es. Or tu ne peux te connaître que tel que tu es, parce que c’est tout ce dont tu peux être sûr. Tout le reste peut être mis en question.

L’ego est l’aspect interrogateur du soi de l’après-séparation, qui a été fait plutôt que créé. Il est capable de poser des questions Être égocentrique, c’est être dés-inspiré, alors qu’être centré sur Soi, au sens juste, c’est être inspiré ou dans le pur-esprit.

Ceux qui sont vraiment inspirés sont illuminés et ils ne peuvent demeurer dans les ténèbres. Être égocentrique, c’est être dés-inspiré, alors qu’être centré sur Soi, au sens juste, c’est être inspiré ou dans le pur-esprit. Ceux qui sont vraiment inspirés sont illuminés et ils ne peuvent demeurer dans les ténèbres.

Chapitre 12 des leçons. Qu’est-ce que l’ego?

1. L’ego est idolâtrie; le signe d’un soi limité et séparé, né dans un corps, condamné à souffrir et à finir sa vie dans la mort. C’est la «volonté» qui voit la Volonté de Dieu comme ennemie et prend une forme sous laquelle Elle est niée. L’ego est la «preuve» que la force est faible, que l’amour est apeurant, que la vie est réellement la mort et que seul est vrai ce qui s’oppose à Dieu.

2. L’ego est insane. Dans la peur il se tient au-delà du Partout, à part de Tout, en séparation de l’Infini. Dans son insanité il pense être devenu victorieux de Dieu Lui-même. Et dans sa terrible autonomie, il «voit» la Volonté de Dieu comme étant détruite. Il rêve de punition et tremble devant les figures dans ses rêves, ses ennemis, qui cherchent à l’assassiner avant qu’il ne puisse assurer sa sécurité en les attaquant.

3. Le Fils de Dieu est sans ego. Que peut-il connaître de la folie et de la mort de Dieu, quand il demeure en Lui? 3Que peut-il connaître du chagrin et de la souffrance, quand il vit dans la joie éternelle? Que peut-il connaître de la peur et de la punition, du péché et de la culpabilité, de la haine et de l’attaque, quand tout ce qui l’entoure est la paix éternelle, à jamais libre de conflit et imperturbée, dans le plus profond silence et la tranquillité?

4. Connaître la réalité, c’est ne pas voir l’ego et ses pensées, ses œuvres, ses actes, ses lois et ses croyances, ses rêves, ses espoirs, ses plans pour son salut, et le coût qu’entraîne la croyance en lui. En souffrance, le prix d’avoir foi en lui est si immense que la crucifixion du Fils de Dieu est offerte chaque jour en son sanctuaire enténébré, et le sang doit couler devant l’autel où ses malades fidèles se préparent à mourir.

5. Or un seul lys de pardon changera les ténèbres en lumière, l’autel aux illusions en sanctuaire de la Vie même. Et la paix sera rendue à jamais aux saints esprits que Dieu a créés Son Fils, Sa demeure, Sa joie, Son amour, complètement Siens, complètement un avec Lui.

160 – Est-ce que c’est important que mes rêves soient encore dominés par l’ego?

Q: Est-ce qu’il y a une différence entre les rêves éveillés et les rêves endormis? Est-ce qu’ils révèlent quel système de pensée et quel enseignant on a en fait choisi, l’ego ou le Saint-Esprit? Dans mon rêve éveillé j’étudie les principes d’Un cours en miraclespendant des heures tous les jours, essaye d’être dans mon esprit juste et désireux de ne pas me juger et juger autrui ou que le monde et le corps semblent encore m’être réels. Alors je trouve très souvent la paix ou désire la trouver. Mais dans le rêve endormi, c’est comme si celui-ci était un territoire réservé à l’ego. Rien de tout l’entraînement de l’esprit que j’ai mis en pratique n’y apparaît. Les rêves sont fous, effrayants, n’ont pas de sens, et je n’y vois aucun reflet de la sainteté. Est-ce que mes rêves endormis indiquent en fait les croyances qui se trouvent dans mon esprit? Est-ce que ces rêves contredisent et invalident mes rêves éveillés? Est-ce que le contenu de mes rêves éveillés et endormis sera le même lorsque mon esprit sera guéri? Et est-ce qu’écouter des cassettes sur le Cours avant de m’endormir et en dormant aiderait à faire pénétrer ces idées plus facilement que quand je suis réveillé ?

La peur lie le monde. Le pardon le rend libre.